5 films de SF qui ont (presque) prédit l’avenir


Blog littéraire / mercredi 28 septembre 2022

Pour fêter la rentrée, un article léger (ou presque) sur quelques films de science-fiction (ou pas d’ailleurs) qui ont prédit des événements ou des phénomènes de société qui se sont réalisés quelques années plus tard.

1/ Demolition Man de Marco Brambilla (1994)

Succès critique mitigé, le film de science-fiction dystopique Demolition Man met en scène le policier John Spartan (Sylvester Stallone) qui se réveille en 2032 après être resté cryogénisé pendant 36 ans. Il découvre alors un monde aseptisé et sans violence en rupture avec les années 90 dont il est originaire.

Entre autres surprises, sa nouvelle coéquipière (Sandra Bullock) lui apprend qu’Arnold Schwarzenegger a été président des États-Unis ! Presque 10 ans plus tard, en 2003, ce dernier a bien été élu gouverneur de Californie. Pour l’instant, il n’est pas allé plus loin mais qui sait…

2/ Her de Spinke Jonze (2013)

Dans un futur proche, un écrivain public (Joaquin Phoenix) tout juste divorcé tombe amoureux d’une intelligence artificielle. Un film qui s’interroge sur la future présence de l’IA dans nos vies et ses conséquences potentielles.

Cinq ans après la sortie du film, en 2018, un Japonais épouse l’hologramme d’une chanteuse virtuelle (Japon: Un homme de 35 ans s’est marié avec un hologramme de chanteuse virtuelle) annonçant peut-être la façon dont nous cohabiterons avec les IA.

3/ Le congrès de Ari Folman (2013)

Dans Le congrès, Robin Wright (qui joue plus ou moins son propre rôle) accepte d’être « scannée » entièrement par un studio de cinéma afin que ce dernier utilise son image virtuelle pour la « faire jouer dans les films qu’elle a refusé de faire ». En échange, elle renonce à sa carrière.

Quelques mois après la sortie du film, l’acteur Paul Walker trouve la mort alors que le tournage de Fast & Furious 7 n’est pas terminé. La production décide d’utiliser les effets spéciaux pour les scènes que l’acteur n’a pas pu tourner.

Depuis d’autres acteurs, comme Carrie Fisher dans Star Wars, ont joué dans des films de manière posthume grâce aux effets spéciaux.

4/ En direct sur Ed TV de Ron Howard (1999)

Un vendeur de vidéoclub (Matthew McConaughey) accepte de devenir le héros d’une télé-réalité et d’être filmé 24 heures sur 24. Sorti un an après The Truman Show et moins connu que ce dernier, le film prédit comment des anonymes deviendront célèbres du jour au lendemain via cette nouvelle tendance de la télévision.

En réalité, la télé-réalité existe depuis quelques années déjà mais n’explosera (en France en tout cas) qu’à partir en 2001 avec l’émission Loft Story.

5/ Contagion de Steven Soderbergh (2011)

Prédiction moins réjouissante dans ce film choral où un groupe de médecins affronte une mystérieuse maladie grippale qui se répand sur toute la planète, sème la panique et fait des milliers de morts.

8 ans plus tard apparait le COVID-19…

Et pour finir…

La science-fiction a également prédit de nombreuses technologies désormais présentes dans notre quotidien :

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous pensez à d’autres films !

Emilie Beltane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *